Chroniques de bibliothécaires

187 billets

35 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

C'est aujourd'hui demain : Cinq films SF qui parlent de la société actuelle

Dans nos temps troublés où pointe, non sans inquiétude, une possible fin de l’Histoire (ou des histoires), les récits de science-fiction par le bais de l’anticipation ou de la contre-utopie sont une source d’inspiration prolifique chez les cinéastes, nous vous proposons de redécouvrir cinq films cultes du genre qui sont autant de fables politiques et sociales qui retranscrivent les tendances autodestructrices de l’humanité actuelle.

Dès 1974, Soleil vert étonne par son univers prophétique. Richard Fleischer situe son récit en 2022 et imagine un New York de 40 millions de personnes affamées où la chaleur est constante et la pollution totale. L’agent Thorn, incarné par un Charlton Heston très convaincant, entreprend une enquête terrifiante dans un monde où la dignité humaine n’a plus sa place. Film passionnant tant l’ambiance est mortifère.

On connaît le goût immodéré de George Miller pour les mécaniques qu’il filme à la perfection, Mad Max en 1979 témoigne déjà de ce grand talent. Mel Gibson crève l’écran en devenant le justicier solitaire, le road-warrior, qui deviendra une figure symbolique du cinéma. La vision d’un monde livré à lui-même fait froid dans le dos.

Blade runner (1982), chef d’œuvre de Ridley Scott, largement copié mais jamais surpassé, excelle à reconstituer un Los Angeles crédible de 2019 : ville polluée et pluvieuse où les animaux n’existent plus. A l’instar du roman de Philip K. Dick, le film interroge déjà l’humanité des intelligences artificielles sous les traits des répliquants, robots rebelles, poursuivis par un Harrison Ford pétri de mauvaise conscience. Fascinant.

La farce corrosive de Paul Verhoeven Staship troopers  en 1997, qui suit les aventures d’un groupe de jeunes appelés joyeusement embrigadés et confrontés aux cruautés de la guerre, nous rappelle notre actualité dominée par les conflits. En imaginant un univers paradisiaque où l’armée est tout, Paul Verhoeven nous renvoie aux régimes fascisants actuels aux méthodes propagandistes.

Bienvenue à Gattaca d’Andrew Nicoll en 1998 renouvelle le genre par le biais d’une fable esthétiquement élégante qui nous met en garde contre les dérives de la science. Dans cet univers froid  et aseptisé où la génétique a pris le pouvoir, on suit le parcours de Vincent (incarné par un sensible Ethan Hawke) qui refuse d’être discriminé du fait d’être un humain imparfait. Un film à charge contre le transhumanisme.


Retrouvez tous ces films en DVD dans le réseau des bibliothèques de Reims.

Écrit par Sophie L.

4 commentaires

  • M. DUBOISY Thomas

    M. DUBOISY Thomas

    Le 5 juil. à 16:25

    Madame Sophie L.
    Je peux aisément comprendre que vous ayez omis de citer "Little Joe" de la réalisatrice autrichienne Jessica Hausner (2019), film méconnu sur les risques de manipulation génétique, bien que récompensé au festival de Cannes.
    Ne pas citer le bancal "1984" de Michael Radford est compréhensible même si Annie Lennox que l'on dit rancunière.
    Je peux comprendre que comme des millions d'ados, vous ayez craqué pour le beau Mel Gibson au jeu monolithique dans ce navet post-apocalyptique qu'est le premier "Mad Max". Les suivants ne feront guère mieux y compris avec une Tina Turner ridicule.
    Mais oublier de citer le chef d'œuvre de Terry Gilliam, "Brazil" (1984).... est impardonnable ! 😀
    Bonne continuation.

  • Sophie L.

    Sophie L.

    Le 5 juil. à 17:09

    Monsieur,
    il s'agit avant tout d'une liste très suggestive qui donne quelques portes d'entrée dans un genre très touffu qui est celui de la science-fiction. Les chefs-d’œuvre sont nombreux et je vous remercie d'avoir complété cette chronique avec d'autres titres qu'on aura plaisir à revoir. Longue vie à ce genre cinématographique qui nous offre autant de plaisir et de réflexion !

  • M. DUBOISY Thomas

    M. DUBOISY Thomas

    Le 5 juil. à 19:11

    Madame,
    Bien que ma demande ne soit pas faite dans la rubrique idoine, si vvous pouviez passer commande de "La vie de bohème" d'Aki Kaurismaki que je ne trouve même pas en téléchargement illégal, je vous serai infiniment reconnaissant.
    Vous feriez mon bonheur ainsi que d'autres fans de ce réalisateur exceptionnel.
    Merci aussi pour votre professionnalisme au sein de la médiathèque Falaka.
    Je ne désespère parvenir à vous faire sourire un jour....🤔

  • Sophie L.

    Sophie L.

    Le 6 juil. à 09:35

    Bonjour Monsieur,
    je regrette beaucoup mais "la Vie de Bohème" d'Aki Kaurismaki n'est pas édité en DVD et n'est donc pas disponible chez notre fournisseur. N'hésitez pas à vous présenter à moi, c'est avec plaisir que nous pourrons parler cinéma. Je connais mal Aki Kaurismaki mais je sais à quel point il est apprécié par les cinéphiles. Cordialement.

Description du blog

Des films, des livres, de la musique et du web recommandés par les bibliothécaires