Chroniques de bibliothécaires

320 billets

58 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Requiem

Avec « Mon sous-marin jaune », Jon Kalman Stefansson nous entraîne dans les profondeurs de la mémoire sur une bande-son des Beatles. Un roman sur le deuil poétique et fantaisiste.

Alors qu’il est assis dans un parc londonien près de Paul MacCartney, un romancier islandais explore ses souvenirs . Sa mère est morte alors qu’il était enfant ; son père, incapable de faire face à ce gouffre, l’a laissé seul avec son immense chagrin. Il a alors appris à tutoyer les ténèbres avec l’aide des Beatles et de la Bible pour ne pas sombrer dans le néant.

 C’est sans doute le roman le plus autobiographique de Jon Kalman Stefansson. Pourtant, le romancier brouille les cartes comme il malmène l’axe temporel : il est à la fois l’enfant orphelin de 1970 et cet homme à Londres en 2022. Le texte rebondit sur les émotions au gré d’une onde nostalgique et sublime ainsi la douleur.

Voir le roman dans le catalogue

Écrit par Audrey P.

Description du blog

Des films, des livres, de la musique et du web recommandés par les bibliothécaires