Chroniques de bibliothécaires

187 billets

35 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Steampunk : « Rouille » de Floriane Soulas ou l'art du décorum

Paris, 1897. Violante, prostituée sans mémoire se démène pour trouver son identité dans un monde dominé par les hommes et les puissants mais sa meilleure amie disparaît dans d’atroces circonstances. Entourée de son souteneur et de ses hommes de main, la jeune femme décide de prendre part aux investigations dans une ville où le petit peuple survit tant bien que mal alors que l’homme est allé sur la lune et a découvert de nouveaux matériaux... Disons-le tout net, « Rouille » est une œuvre imparfaite. Si vous n’appréciez que modérément la littérature young adult, ce roman risque de confirmer votre opinion : héroïne agaçante, intrigue assez convenue, manque de psychologie chez les personnages… Faut-il pour autant passer son chemin ?

Pas vraiment quand on sait à quel point le steampunk demande un savoir-faire certain pour combiner ambiance historique du XIXème siècle et technologies modernes sans tomber dans l’anecdotique.  C’est à cet endroit qu’apparaît le talent de Floriane Soulas, jeune auteure de 32 ans et ancienne ingénieure : elle intègre avec finesse tous les dispositifs du genre pour créer un décorum qui donne à voir de magnifiques « tableaux » steampunk. Dirigeables, architecture, mécaniques diverses, pierres lunaires… tout l’attirail du parfait roman uchronique est mis à contribution pour donner vie à un Paris à la limite du réalisme poétique comme on peut le lire dans « Les Bas-fonds de Paris » d’Aristide Bruant. Les filles de joie et les canailles sont mises à l’honneur dans des scènes vivantes où se côtoient les sentiments et la violence, car Floriane Soulas a non seulement le sens du décorum mais aussi celui du rythme et de l’action. Des aptitudes au roman d’aventures qui laissent présager de futures réussites.

Voir le roman dans le catalogue de la bibliothèque

Écrit par Sophie L.

Description du blog

Des films, des livres, de la musique et du web recommandés par les bibliothécaires