Chroniques de bibliothécaires

210 billets

40 abonnés

Billet

blog-post-featured-image

Miroir, mon beau miroir

Dans son dernier roman, « Le créateur de poupées », Nina Allan met scène un nain qui entreprend un voyage solitaire pour sauver une femme dont il est tombé amoureux par correspondance. Une épopée contemporaine féérique et étrange.

Andrew Garvie est un homme de petite taille qui souffre depuis l’enfance du regard des autres. Collectionneur et créateur de poupées, il sait donner vie à des représentations réduites d’êtres humains à partir d’étoffes chinées dans les brocantes.
Sa correspondance avec Bramber Winters change sa vie. Il décide de traverser l’Angleterre pour la retrouver en Cornouailles dans l’hôpital psychiatrique où elle vit. Tous deux partagent un intérêt commun pour Ewa Chaplin, l’autrice de « Contes de fées modernes » : un recueil de nouvelles qui fait écho à la propre dysmorphie d’Andrew.

Comme souvent chez Nina Allan, l’espace et le temps sont floutés et les portes de l’imaginaire grandes ouvertes à ceux qui savent lire les signes : des bijoux, des poupées deviennent vecteurs d’un ailleurs saisissable. Le texte exhale l’atmosphère surannée d’une boutique d’antiquités où se nichent fantasmes et mystères.

Voir le roman dans le catalogue

Écrit par Audrey P.

Description du blog

Des films, des livres, de la musique et du web recommandés par les bibliothécaires