L'oeuvre d'art n'est-elle qu'une marchandise ?

Localisation : Médiathèque Jean Falala
Catégorie : RENCONTRES
Adresse : 2 rue des Fuseliers, Reims
Conditions : Entrée libre
  • - Le 18/01/2019 de 18:00 à 20:00

par Didier Martz et Jean-Pierre Hamel, philosophes et Thierry Delcourt, psychanalyste.

Van Gogh ne vendit qu’un seul tableau de son vivant. Ses peintures sont aujourd’hui vendues des centaines de millions de dollars. Pourquoi ? Y eut-il un moment où la beauté déchirante de sa peinture est apparue grâce à une révolution des regards ? Ou ne s’agit-il que d’un hasard des ventes aux enchères ? A quoi reconnaît-on l’art ? Cette étonnante question hante l’amateur souvent perplexe devant les œuvres exposées dans les galeries d’art où le kitsch peut être au rendez-vous. L'oeuvre d'art est évaluée dans le contexte du marché qui la soumet aux règne du fétichisme de la marchandise : devenue produit, elle n’a plus pour valeur que l’argent qu’elle coûte désormais. Elle perd ainsi toute originalité pour se soumette aux critères des échanges sur le marché. Pire : un artiste voit sa valeur mesurée au prix de vente de ses productions.   

Dans le cadre du cycle Les vendredis de la philosophie

Chargement des enrichissements...

Avis des lecteurs